Comité Représentatif
de la Communauté Ukrainienne en France

Communiqué de presse du CRCUF - Quand la Russie nargue la France ou des fausses sanctions

Alors que l'Union Européenne a voté des sanctions à l'encontre de la Russie suite à la guerre que cette dernière mène en Ukraine, le Président du Parlement russe, Serguey Naryshkin, visé par ces sanctions, s'est rendu en France pour une visite de travail.

Le Comité Représentatif de la Communauté Ukrainienne en France est scandalisé par la visite de cet oligarque proche de Vladimir Poutine, en dépit des sanctions qui sont sensées être appliquées.

En moins de six mois, la Russie a annexé la Crimée, en violant le territoire et la souveraineté de l'Ukraine, a envoyé des armements lourds et des mercenaires à l'Est du pays et aujourd'hui, l'armée russe a envahit l'Ukraine orientale. De nombreux Ukrainiens des régions de l'est sont victimes d'enlèvements, de tortures, de séquestrations et d'assassinats. En prenant pour prétexte sans fondement la défense des « populations russophones », le bourreau du Kremlin assassine les citoyens de l'est ukrainien, peu importe leurs origines ou leurs langues maternelles. L'occupant russe placarde de nouvelles « lois » dans les villes ukrainiennes occupées, en interdisant l'utilisation de la langue ukrainienne, en incitant à la délation et en mettant en place des tribunaux militaires !

Devant toutes ces violations flagrantes et répétées du droit international et des droits de l'homme par la Russie, l'Europe, en oubliant les principes qui l'ont fondé, choisi de fermer les yeux sur le drame qui se déroule en Ukraine. Les timides sanctions appliquées par l'Union Européenne ne font pas vraiment peur à l'oligarque-Poutine. Sa clique continue de faire des affaires avec les occidentaux et de se pavaner dans des capitales européennes, à l'instar de Philippe de Villiers qui s'est rendu en Crimée annexée pour discuter d'un contrat de construction de parcs d'attractions avec Poutine, ou de Serguey Naryshkin qui rencontre des parlementaires français à Paris pour leur expliquer la crise Ukrainienne !

Cette complicité criminelle de la France, qui n'applique pas les sanctions à l'encontre d'un pays agresseur, qui continue à faire des affaires et à vendre des armes à un régime assassin, est une véritable honte ! En refusant de regarder la réalité en face et de reconnaitre cette guerre, le gouvernement français devient complice d'une terrible tragédie qui se déroule au cœur de l'Europe.

N.B. Une manifestation contre la livraison des Mistrals à la Russie sera organisée le jeudi 4 septembre à 19h au Trocadéro.

Initialement publié le 02-09-2014