Comité Représentatif
de la Communauté Ukrainienne en France

Dossier - Vol MH17

Le 17 juillet 2014 un avion de ligne malaisien MH17 Amsterdam - Kuala-Lumpur a été abattu dans l'est de l'Ukraine.

Origine du missile anti-aérien Buk des séparatistes - Une enquête de Bellingcat

Mise à jour du 9 septembre 2014

Les premières conclusions de l'enquête concernant le crash du vol de la Malaysia Airlines en Ukraine ont été publiés.

D'après les enquêteurs, il ne fait aucun doute que l'avion a été abattu, alors qu'il volait à 33 000 pieds, altitude alors autorisée. 20 minutes avant l'attaque, il a légèrement dévié de sa trajectoire, sans changer d'altitude, pour éviter un phénomène météo. Contrairement à ce qui est avancé par certains, les autorités ukrainiennes n'ont pas demandé à ce qu'il baisse son altitude. L'aéronef a alors été heurté par une très grande quantité d'objets à haute vélocité, notamment à l'avant de l'avion, au dessus du cockpit. Aucun de ces projectiles n'a pu être récupéré, et le rapport n'avance aucune théorie sur l'origine de tels projectiles, même si cela est largement cohérent avec une attaque de missile Buk. Pour rappel, les autorité ukrainiennes, images et enregistrements téléphoniques à l'appui, accusent les mercenaires et terroristes actifs dans la zone d'avoir utilisé des missiles envoyés de Russie. La Russie, de son côté, accuse l'armée Ukrainienne d'avoir détruit le boeing avec un avion de chasse.

Alors que la commission d'enquête annonce un rapport définitif à paraître dans l'année, le premier ministre malaisien le commente, en indiquant que la forte probabilité d'un missile sol-air se précise, mais que seule la poursuite des enquêtes pourra éclairer en détail les circonstances de la tragédie. Il ajoute que des enquêteurs malaisiens sont sur les lieux du crash pour y contribuer.

Sources :
http://www.onderzoeksraad.nl/en/onderzoek/2049/investigation-crash-mh17-17-july-2014/preliminary-report/1562/preliminary-report-points-towards-external-cause-of-mh17-crash
http://najibrazak.com/en/blog/prime-minister-najib-razaks-statement-on-mh17-preliminary-report/

Le 17 juillet 2014

Avant que le monde n'apprenne la terrible catastrophe de Boeing 777, le chef des terroristes et citoyen russe Igor Guirkin (alias Srelkov) s'est venté sur des réseaux sociaux d'avoir abattu, ce qu'il croyait un avion de transport militaire ukrainien AN 26.

" 17/07/2014 à 17h50: Dans la région de Thorez un avion AN 26 vient d'être abattu. Il est tombé quelque part derrière lamine « Progress ». Nous avons pourtant bien prévenu de ne pas survoler « notre ciel ». Et voici une vidéo qui confirme ce « crash d'oiseau », un de plus. L'oiseau est tombé derrière le terril sans toucher les habitations. Pas de victimes civiles à déplorer. " - a constaté Igor Guirkin (alias Srelkov).

Le post a été effacé peu de temps après sa publication, alors que la télévision russe avait déjà eu le temps de diffuser cette information, désormais plus que gênante.

Équipés en armement lourd et formés dans des camps d'entrainement en Russie, les terroristes avaient déjà abattu plusieurs appareils ukrainiens, avant de tirer un missile sur un avion de ligne.

  • 02/05/2014 - un hélicoptère ukrainien abattu par séparatistes, 1 mort
  • 29/05/2014 - un hélicoptère ukrainien abattu par les séparatistes, 14 militaires tués
  • 06/06/2014 - un An-30 ukrainien abattu par les séparatistes, 5 tués
  • 14/06/2014 - un IL-76 militaire ukrainien abattu par les séparatistes, 49 tués
  • 14/07/2014 - An-26 abattu par des séparatistes à l'altitude de 6 000 mètres par un tir de ZRK 9K37M1 (plus connu comme Bouk)
  • 16/07/2014 - Su-25 ukrainien abattu

Par ailleurs, le Service de Sécurité Ukrainien (SBU) a diffusé sur son site officiel plusieurs enregistrements de communications téléphoniques entre les terroristes, où leur implication dans le crash et les tentatives de dissimulation de preuves ne font aucun doute.

Malgré les tentatives de dissimulation de preuves par les terroristes et le silence de Moscou, la communauté internationale commence à comprendre la vraie nature du conflit qui se déroule à l'Est de l'Ukraine.

Les ukrainiens de France expriment leurs condoléances aux familles endeuillées dans le crash de vol MH17

Ici nous allons suivre cette enquête internationale gérée par l'équipe formée de policiers néerlandais et australiens.

Cette page sera mise à jour régulièrement...

www.000webhost.com